le coaching en marchant….

En voila une idée…  hé bien je le propose également dans mes coaching professionnels.

Et si nous étions « le Chien de Nous-Même ?

Christophe André le décrit dans un article paru chez KAIZEN, un magazine explorateur de solution écologiques et sociales.

J’aime bien cette idée d’Être à la fois le Maître et le Chien, le Chien de Soi-même, surtout lors d’un coaching

Ainsi, lors de ce genre de coaching, nous rejoignons alors la prestigieuse filiation des philosophes péripatéticiens (du grec peripatetikós : « qui aime se promener »), dont Aristote fut le chef de file.

Car la marche, de nombreuses études l’ont prouvé, a d’autres vertus que celles de nous remonter le moral : elle facilite la créativité, la concentration, la neurogenèse, freine le déclin cognitif, etc.

https://kaizen-magazine.com/article/christophe-andre-et-la-marche-etre-le-chien-de-soi-meme

Christophe André et la marche : être le chien de soi-même

Une source d’inspiration ?

le coaching en marchant, une véritable source d’inspiration.

Les métaphores sur le cheminement, la destination, les obstacles, les ressources, la vie, et tout ce qui fait l’accompagnement d’une personne ou d’une équipe, foisonnent en marchant.

Que de mieux pour explorer ensemble de nouveaux chemins.

L’environnement

Dans un modèle définit par Robert DILTS, l’environnement est un « niveaux logiques »:

L’environnement est ce qui entoure le binôme client/coach et qui, de fait, est en perpétuel changement (le paysage, le dénivelé, le sol, les zones d’ombre ou de lumière, les passages délicats, les lieux de travail, le design et la communication interne, etc..).

C’est notre entourage, les gens que nous rencontrons et les lieux/événements auxquels nous réagissons. Les facteurs environnementaux déterminent le contexte et les contraintes sous lesquelles les personnes agissent.

En marchant, nous sommes en mouvement, nous prenons en compte l’environnement pour ajuster notre trajectoire.

Nous évoluons dans un cadre vivant et si possible agréable.

Et quoi de mieux qu’un changement d’environnement pour faire un parallèle avec un … environnement changeant ?

Un accompagnement

En coaching en marchant, le rythme est plus détendu, propice à la réflexion profonde et à une conversation bien centrée, avec une disposition dynamique et collaborative.

Ainsi accompagné dans sa réflexion, en mouvement, le coaché va pouvoir plus facilement se remettre en question, pour voir plus grand.

Mettre son corps en mouvement permet d’activer plusieurs dimensions, ne plus mobiliser uniquement le « mental », cela permettant également de prendre de la distance et de mieux se focaliser sur l’instant présent.

il s’agit de prendre un temps pour Soi, prendre le temps le temps de réfléchir, d’expliciter et de structurer sa pensée, stimuler sa créativité, voir plus loin, profiter d’un moment de « pleine conscience » en lien avec la nature,..

un collectif :

http://www.unatera.fr/vous/coaching/